0

Hôtel du Nord de Marcel Carné (1938)

Affiche du film Hôtel du Nord de Marcel Carné

Redécouvrez la bande-annonce du film Hôtel du Nord ponctuée des secrets de tournage et d’anecdotes sur celui-ci.

☞ Hôtel du Nord est un film français, réalisé par Marcel Carné et sorti en 1938.

Un hôtel modeste au bord du canal Saint-Martin abrite une clientèle bigarrée. Pierre et Renée, un couple d’amoureux, décident d’en finir avec la vie. Ce qui va s’avérer plus difficile que prévu. Un autre couple, M. Edmond, mystérieux homme, et Raymonde, une prostituée, vont se mêler à l’histoire des amoureux désespérés…

Fiche technique
▬▬▬▬▬▬▬
Réalisation : Marcel Carné
Scénario : Jean Aurenche et Henri Jeanson d’après le roman d’Eugène Dabit, L’Hôtel du Nord (Éditions Denoël, 1929)
Dialogues : Henri Jeanson1
Assistants-réalisation : Claude Walter, Pierre Blondy
Décors : Alexandre Trauner
Costumes : Lou Tchimoukow, robe Zip pour Arletty
Photographie : Armand Thirard
Cadrage : Louis Née, assisté de Roger Arrignon et Roger Fellous
Son : Marcel Courmes
Montage : René Le Hénaff, Marthe Gottié
Électricien : Marcel Policard
Musique : Maurice Jaubert
Production : Onésime Grinkrug, Joseph Lucachevitch
Directeur de production : Jean Lévy-Strauss
Chef de production : Joseph Lucachevitch
Date de sortie France 10 décembre 1938

Distribution
▬▬▬▬▬
Louis Jouvet (Monsieur Edmond), Arletty (Raymonde), Annabella (Renée), Jean-Pierre Aumont (Pierre), Bernard Blier (Prosper), Andrex (Kenel), Paulette Dubost (Ginette), Jane Marken (Madame Lecouvreur), François Périer (Adrien), Andre Brunot (Emile Lecouvreur), Henri Bosc (Nazarède), Marcel André (Le chirurgien), Jacques Louvigny (Munar), Armand Lurville (Le commissaire), Genia Vaury (L’infirmière), René Bergeron (Maltaverne), Raymone (I) (Jeanne)

C’est dans ce film qu’Arletty prononce le célèbre « Atmosphère ? Atmosphère ? Est-ce que j’ai une gueule d’atmosphère ? », une des plus célèbres répliques du cinéma français.
Cependant, comme le fait remarquer Jacques Lourcelles, cette réplique met moins en valeur la force des dialogues du film que le génie d’Arletty qui, à partir d’une réplique qui aurait pu être assez lourde, a réussi à créer un trait inoubliable devenu le symbole de la gouaille parisienne.
A propos du film, Arletty dit : « Rien n’est démodé dans ce film. Pas une phrase. Pas un mot. Ce n’est pas de l’argot — l’argot se démode — ce sont des images. Il n’y a rien à retirer, rien à y remettre. C’est un morceau « fait », une partition. ».

✎ Sources Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_du_Nord

Donnez votre avis sur ce film

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>