0

Le Père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré (1982)

Affiche du film Le Père Noël est une ordure de Jean-Marie Poiré

Redécouvrez la bande-annonce du film Le Père Noël est une ordure ponctuée des secrets de tournage et d’anecdotes sur celui-ci.

Réalisé par Jean-Marie Poiré, Le Père Noël est une ordure est l’adaptation cinématographique de la pièce homonyme créée en 1979 par la troupe du théâtre Splendid. Le succès des Thierry Lhermitte, Christian Clavier, Gérard Jugnot et autres Marie-Anne Chazel, déjà tous présents sur scène, fut tel que la troupe dû s’exiler au théâtre de la Gaité Montparnasse, plus grand, dès janvier 1980.

La permanence téléphonique parisienne SOS détresse-amitié est perturbée le soir de Noël par l’arrivée de personnages marginaux farfelus qui provoquent des catastrophes en chaîne…

Fiche technique
▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Réalisation : Jean-Marie Poiré
Scénario : Jean-Marie Poiré, Josiane Balasko, Marie-Anne Chazel, Christian Clavier, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte et Bruno Moynot, d’après la pièce éponyme du Splendid
Production : Yves Rousset-Rouard
Sociétés de production : Trinacra Films, Films A2 et Les Films du Splendid
Musique : Vladimir Cosma
Décors : Willy Holt
Costumes : Cécile Magnan
Photographie : Robert Alazraki
Son : Pierre Lenoir et Claude Villand
Montage : Catherine Kelber
Durée : 87 minutes (1 h 30)
Date de sortie France : 25 août 1982

☺ Distribution
▬▬▬▬▬▬▬
Anémone (Thérèse), Josiane Balasko (Madame Musquin), Marie-Anne Chazel (Zézette), Christian Clavier (Katia), Thierry Lhermitte (Pierre Mortez), Gérard Jugnot (Félix), Bruno Moynot (Preskovitch), Michel Blanc (L’obsédé au téléphone), Martin Lamotte (M. Leble), Jacques François (Le Pharmacien), Claire Magnin (Madame Leblé).

Succès plutôt mitigé lors de sa sortie en salles en août 1982 (437 000 spectateurs sur Paris), Le Père Noël est une ordure a acquis son statut de film culte au fur et à mesure de ses diffusions télévisuelles. De nombreuses répliques du film sont devenues de vrais classiques qui réapparaissent dans les conversations : du C’est c’là, oui au Doubitchous de Sofia en passant par Ca dépend, ça dépasse ou encore un fameux délire téléphonique effectué par un Michel Blanc, rare membre de la troupe du Splendid à ne pas apparaître physiquement dans le film.

✎ Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_p%C3%A8re_No%C3%ABl_est_une_ordure

Donnez votre avis sur ce film

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>