Jean Poiret - Les films

0

Que les gros salaires lèvent le doigt ! de Denys Granier-Deferre (1982)

Affiche du film Que les gros salaires lèvent le doigt ! de Denys Granier-Deferre

Retrouvez la bande-annonce du film Que les gros salaires lèvent le doigt ! ponctuée des secrets de tournage et d’anecdotes sur celui-ci.

Que les gros salaires lèvent le doigt ! est une comédie dramatique française de Denys Granier-Deferre, sortie en 1982.

André Joeuf, un patron de cabinet d’assurances, organise un week-end dans sa maison de campagne et invite chacun de ses employés, afin de savoir lesquels il doit licencier suite à des difficultés financières. L’un d’entre eux, Lume, découvre la manœuvre et décide d’en tirer partie…

Plus d'infos
0

Un drôle de paroissien de Jean-Pierre Mocky (1963)

Affiche du film Un drôle de paroissien de Jean-Pierre Mocky

Redécouvrez la bande-annonce du film Un drôle de paroissien ponctuée des secrets de tournage et d’anecdotes sur celui-ci.

Un drôle de paroissien est un film français, réalisé par Jean-Pierre Mocky, sorti sur les écrans en 1963.

Georges appartient à une vieille famille d’aristocrates désargentée, pour laquelle l’oisiveté est un principe sacré. Il faut cependant bien se nourrir. À court d’idée, il se rend dans une église pour adresser une supplique à Dieu. Il pense alors voir dans le geste d’une paroissienne une réponse…

Plus d'infos
0

Le dernier métro de François Truffaut (1980)

Affiche du film Le dernier métro de François Truffaut

Redécouvrez la bande-annonce du film Le dernier métro ponctuée des secrets de tournage et d’anecdotes sur celui-ci.

☞ Le Dernier Métro est un film français réalisé par François Truffaut sorti en 1980.

Paris, septembre 1942. Lucas Steiner, le directeur du théâtre Montmartre a dû fuir parce qu’il est juif.
Sa femme Marion Steiner dirige le théâtre et engage Bernard Granger, transfuge du Grand Guignol, pour jouer à ses côtés dans « la Disparue », que met en scène Jean-Louis Cottins. Jusqu’au soir de la générale, la troupe subit les menaces du virulent critique de « Je suis partout », Daxiat, dont l’ambition est de diriger la Comédie-Française.
Et si, par amour pour sa femme, Lucas Steiner avait fait semblant de fuir la France et était resté caché dans la cave de son théâtre pendant toute la guerre….

Plus d'infos